Hichem Yacoubi

En Avant-Première

La ville malienne, Tombouctou, est réduite au silence, portes closes, ruelles désertes. Plus de musique, plus de football, ni de cigarette. Fini les couleurs vives et les rires, les femmes ne sont plus que des ombres. Des extrémistes religieux sèment la terreur. Loin du chaos, sur les dunes, Kidane mène une vie paisible avec sa femme, sa fille et Issan, son berger. Sa quiétude est de courte durée. En tuant accidentellement Amadou le pêcheur qui s’en est pris à sa vache préférée, Kidane doit faire face à la loi des occupants qui prennent en otage un islam ouvert et tolérant.

«Il y a une atroce dimension burlesque dans ce royaume d’Ubu coranique que le film décrit en tableaux toujours d’une impressionnante puissance visuelle. Entre fable et chronique, Sissako invente des moments d’onirisme cruel, tel ce match sans ballon joué par des adolescents, ou cette figure énigmatique de motard en boubou vert qui traverse et retraverse la ville, messager d’on ne sait quelle nouvelle, colporteur d’eau et ange d’une résistance invisible.»
Jean-Michel Frodon

Langues : Français

Éditions / Sélections : 2014>Grande tribu

Genres : Fiction

Réalisateurs : Abderrahmane Sissako

Scénaristes : Abderrahmane Sissako|Kessen Tall

Producteurs : Arches Films|Arte France Cinéma|Dune Vision|Les Films du Worso|Orange Studio

Distributeurs : Le Pacte

Pays de production : FRANCE-MAURITANIE – Année de production : 2014

Formats : DCP

Types de colorisation : Couleur

Version : VOST FRANÇAIS /

Version sous-titres :

Chefs opérateurs : Sofian El Fani

Ingénieurs son : Philippe Welsh|Roman Dymny|Thierry Delor

Compositeurs : Amine Bouhafa

Monteurs : Nadia Ben Rachid

Comédiens : Abel Jafri|Ahmed Ibrahim dit Pino|Fatoumata Diawara|Hichem Yacoubi|Ketty Noël|Toulou Kili

Prix et distinctions : Prix du Jury œcuménique Cannes 2014|Prix François-Challais Cannes 2014

21 juillet 2014

Timbuktu

En Avant-Première La ville malienne, Tombouctou, est réduite au silence, portes closes, ruelles désertes. Plus de musique, plus de football, ni de cigarette. Fini les couleurs […]