Gilles Petit

16 mars 1978. Le pétrolier supertanker Amoco-Cadiz coule au large de Portsall, petit port du Finistère nord. Ce film s’attache à démontrer la campagne d’information mensongère qui suivit l’accident ainsi que ses conséquences écologiques désastreuses. René Vautier dénonce les mesures dérisoires prises alors par les gouvernements, les intérêts financiers, le trafic des pétroliers et ceux des remorqueurs et le rôle des médias complices de cette politique. Face à cela, la colère du peuple breton et des élus locaux qui ne furent jamais consultés.

Langues : Français

Éditions / Sélections : 2017>Luttes et cinéma en Bretagne

Genres : Documentaire

Réalisateurs : René Vautier

Scénaristes :

Producteurs : UPCB (Union de Production du Cinéma Bretagne)

Distributeurs : Cinémathèque de Bretagne

Pays de production : France – Année de production : 1978

Formats : DCP

Types de colorisation : Couleur

Version : /

Version sous-titres :

Chefs opérateurs : : Pierre Clément & René Vautier

Ingénieurs son : Soazig Chappedelaine & Frédéric Néry

Compositeurs : Gilles Petit

Monteurs : Soazig Chappedelaine

Comédiens :

Prix et distinctions :

1 août 2017

Marée noire, colère rouge Chronique de la lutte des Bretons contre le mazout de l’Amoco-Cadiz 1978

16 mars 1978. Le pétrolier supertanker Amoco-Cadiz coule au large de Portsall, petit port du Finistère nord. Ce film s’attache à démontrer la campagne d’information mensongère […]