Grand Prix du Documentaire Marseille 1996

D’après la légende des indigènes de Nias, île à l’ouest de Sumatra, l’univers a été créé par Mère Dao. A l’aide des souillures qui maculaient son corps, Mère Dao a pétri, sur ses genoux, une boule. Ainsi prit forme l’univers. En réunissant l’air et la terre, elle mis au monde deux enfants, un garçon et une fille : les premiers Hommes.
Cette légende cosmogonique ouvre le documentaire de Vincent Monnikendam, qui nous plonge dans les Indes néerlandaises, au début du vingtième siècle. Vincent Monnikendam a découvert, analysé et traité plus de 260 kilomètres d’archives cinématographiques réalisées entre 1912 et 1933. Il donne ainsi naissance à une œuvre originale, accompagnée de chants et de poèmes indonésiens et javanais. Il a pour ambition d’élever la curiosité des spectateurs à un niveau de conscience qui va au-delà d’une simple représentation colonialiste.

Langues : Français

Éditions / Sélections : 2014>Indonésie, Timor, Papouasies>Archipel indonésien

Genres : Documentaire

Réalisateurs : Vincent Monnikendam

Scénaristes : Vincent Monnikendam

Producteurs : NPS-TV

Distributeurs : Les films du Paradoxe

Pays de production : PAYS-BAS – Année de production : 1995

Formats : DCP

Types de colorisation : Noir et blanc

Version : /

Version sous-titres :

Chefs opérateurs : Isodore A. Ochse|L. Ph. de Bussy e.a.|Louis van Vuuren|Piet Beltjens|Willy Mullens

Ingénieurs son :

Compositeurs : Jan-Dries Groenendijk

Monteurs : Albert Markus

Comédiens :

Prix et distinctions : Grand Prix du Documentaire Marseille 1996|Grand prix RFO Vues sur les docs 1995|Meilleur documentaire Festival du film hollandais 1995|Prix Grolsch 1995

23 juillet 2014

Chronique Coloniale, Mother Dao

D’après la légende des indigènes de Nias, île à l’ouest de Sumatra, l’univers a été créé par Mère Dao. A l’aide des souillures qui maculaient son […]