Carine Leblanc

Entre conte et film de super-héros, l’Islandais Benedikt Erlingsson signe un long-métrage à l’humour décalé.
Vif et plein de ressources, ce “film d’action poétique” a pour héroïne une activiste quinquagénaire qui sévit dans la lande islandaise. Mi-Don Quichotte, mi-Lara Croft en Damart, elle plonge le pays dans l’obscurité en dynamitant les pylônes électriques qui approvisionnent les usines d’aluminium, menaces pour les terres sauvages de l’île.

31 juillet 2018

Woman at war

Entre conte et film de super-héros, l’Islandais Benedikt Erlingsson signe un long-métrage à l’humour décalé. Vif et plein de ressources, ce “film d’action poétique” a pour […]