Les Armateurs

C’est un jour de révolte presque ordinaire, ce 17 avril 1950 à Brest, immense chantier à ciel ouvert des années d’après guerre.
Un long cortège d’ouvriers marchent en rangs serrés, bien décidés à faire entendre leurs revendications et se moquent de
“la flicaille”, sbires casqués du patronat et du capitalisme. Pavés et lacrymos volent bientôt de part et d’autre quand tout
à coup l’ordre de tirer sur les manifestants est lâché. Les balles fusent. Sidération générale… Un homme, Édouard Mazé,
reste à terre, touché en pleine tête. Le syndicat CGT demande au jeune cinéaste René Vautier de rappliquer avec sa caméra…
Cette adaptation de la fameuse bande dessinée de Kris et Étienne Davodeau prend le parti de s’en affranchir. C’est désormais
Ti-Zef, l’écorché vif, l’ouvrier militant qui est au centre du jeu. Un homme est mort offre un éclairage émouvant sur ce
chapitre tragique de l’histoire de la lutte ouvrière.

31 juillet 2018

Un homme est mort

C’est un jour de révolte presque ordinaire, ce 17 avril 1950 à Brest, immense chantier à ciel ouvert des années d’après guerre. Un long cortège d’ouvriers […]