Local Films

« You don’t know who we are » – Un film comme une fenêtre à l’immense courant d’air, venu des années 70, du black-power et des Black Panthers. Les archives noir et blanc défilent aux rythmes post-punk des Boogers et des discours à la force politique pure, pour nous entraîner dans l’énergie révolutionnaire de l’époque. « Vous pouvez enfermer un révolutionnaire, mais vous ne pourrez pas enfermer une révolution ».
Entre radicalisme, émancipation et énergies de lutte, les recherche de Jean Gabriel Périot à propos du mouvement des Black Panthers devinrent films après l’écoute du titre The Devil des Boogers.
Le film se termine sur quelques paroles magnifiques : «Nous sommes noirs, nos nez sont larges, nos lèvres sont épaisses, nos cheveux sont volumineux et nous sommes magnifiques! »
« La réappropriation de son corps et que l’on ne peut changer le monde qu’à partir du moment où chacun d’entre nous, on se trouve beau, qu’on est fier de nous-mêmes, de se réapproprier notre humanité, le film se finit là-dessus. Et là, ça déborde largement le cadre des Black Panthers des années 70 dans les États-Unis » Jean Gabriel Périot

17 août 2015

The Devil

« You don’t know who we are » – Un film comme une fenêtre à l’immense courant d’air, venu des années 70, du black-power et des […]
15 juillet 2015

Une jeunesse Allemande

Une jeunesse allemande est un long-métrage documentaire sur l’histoire de la Rote Armee Fraktion (ou Fraction Armée Rouge, groupe terroriste révolutionnaire allemand des années 70, fondé […]