Chantal Akerman

C’est une histoire vieille comme le monde et pourtant chaque jour plus actuelle. Il y a des pauvres qui, au mépris de leur vie, parfois doivent tout quitter pour tenter d’aller survivre, vivre ailleurs.
Dans ce lm, l’ailleurs, c’est l’Amérique du Nord, et les pauvres sont pour la plupart des Mexicains. Le service d’immigration américain a réussi à arrêter le ux des illégaux dans cette partie de la Californie et à le déporter dans les régions désertiques et montagneuses de l’Arizona.
Mais on n’arrête pas quelqu’un qui a faim. On en a peur. Peur de l’autre, peur de sa souillure, peur des maladies qu’il peut apporter avec lui. Peur d’être envahi. Mais on n’a pas peur de le tuer.

1 août 2017

De l’autre côté

C’est une histoire vieille comme le monde et pourtant chaque jour plus actuelle. Il y a des pauvres qui, au mépris de leur vie, parfois doivent […]