Nathalie Lebeyre

Au fil de ce documentaire, tourné sur les routes migratoires le long des frontières de l’Europe où se dressent aujourd’hui les “hotspots” et se rehaussent les murs de l’Europe forteresse, la réalisatrice Nathalie Loubeyre a filmé avec talent et contemplation les paysages des zones de confins du continent, tout en donnant voix et visage à celles et ceux qui les traversent. Après No Comment (2009) et À Contre Courant (2013), qui abordaient déjà de près la thématique migratoire à Calais et en Méditerranée centrale, Nathalie Loubeyre continue de révéler le visage des frontières européennes d’aujourd’hui. Selon ses propres termes, elle a voulu, avec La mécanique des flux, “faire apparaître la violence qui se cache derrière le terme de maîtrise des flux” et surtout montrer les acteurs de la migration comme des êtres humains qui rêvent, souffrent, désirent et décident de leurs vies plus que comme des délinquants ou des parias.

28 juillet 2016

La Mécanique des flux

Au fil de ce documentaire, tourné sur les routes migratoires le long des frontières de l’Europe où se dressent aujourd’hui les “hotspots” et se rehaussent les […]