Se trouvent entre l’Arménie et la Turquie les ruines d’Ani, jadis débordante d’activité. On y entend seulement le bruit du vent ainsi que le bruissement des feuilles. Les chants d’oiseau rompent ce silence. Parfois, on voit quelqu’un se précipiter sur l’herbe. Qu’en est-il des habitants de ce lieu dépeupler ? Tout a-t-il été mis en scène ?

22 juillet 2016

The silence of Ani

Se trouvent entre l’Arménie et la Turquie les ruines d’Ani, jadis débordante d’activité. On y entend seulement le bruit du vent ainsi que le bruissement des […]
24 juillet 2014

Laki Penan

En 1984, Bruno Manser quitte la Suisse pour les forêts tropicales humides de Bornéo afin d’y concrétiser son rêve. Il y vit en compagnie du peuple […]